"L'inconnue du Magreb" un film soutenu par la Ville et la Métropole de Montpellier | Montpellier Méditerranée Métropole

"L'inconnue du Magreb" un film soutenu par la Ville et la Métropole de Montpellier

Partager ce contenu


Publié le 16/11/2020
Crédit photo Jean-Marc Selva

Loin des standards journalistiques et télévisuels, « L'Heure D » est une case qui continue de faire la part belle aux documentaires sensibles de la création hexagonale, tous les lundis sur France 3 Occitanie.

Le 30 novembre, c'est « L'inconnue du Maghreb », un film de Pascale Thirode, une co-production viàOccitanie, France TV Occitanie et France TV L'Heure D, soutenu par la Ville et Montpellier Méditerranée Métropole, qui sera diffusé à partir de 23h.

La Ville et la Métropole de Montpellier portent une politique de cinéma et d'audiovisuel ambitieuse. Outre leur soutien à la diffusion, via notamment les festivals et le cinéma municipal Nestor Burma, elles soutiennent la création et la production.
Depuis 2016, à travers une Convention d'Objectifs et de Moyens signée avec viàOccitanie, elles ont aidé à la réalisation du documentaire de Pascale Thirode, « L'inconnue du Maghreb », dans laquelle la réalisatrice met en scène le secret d'un père défunt, qui aurait engendré une fille illégitime en Afrique du Nord.

UN DOCUMENTAIRE ROMANESQUE

« L'inconnue du Maghreb » traite de parcours individuels pendant et après la colonisation, de la face cachée de certains destins, de non-dits, dans le but de redonner leur place aux exclus. Ainsi, le film est tendu vers la mystérieuse Zahira, signataire d'une lettre restée dans l'ombre pendant 30 ans. La voix de la réalisatrice accompagne le récit sous forme d'une conversation imaginaire avec Charles, le destinataire, qu'elle a rencontré avant sa mort.
Soixante ans après les indépendances, Pascale Thirode tente de démêler la complexité des relations entre les communautés pendant la colonisation qui étaient basées sur les inégalités devant le droit, l'organisation de la soumission et de la pauvreté des colonisés, l'inconscience des colons, le racisme.

Pascale Thirode :
Dans ses documentaires, souvent scénarisés, Pascale Thirode travaille l'aspect romanesque des histoires de vie. Elle est le plus souvent présente comme témoin et passeuse du récit, construisant une dramaturgie par couches successives.
- « Éclats » 26mn, Sélection États Généraux du documentaire de Lussas.
- « En quête des soeurs Papin », coauteure avec Claude Ventura, 90mn, France 3 et sortie en salle, Sélection Panorama festival de Berlin.
- « Peinture Fraîche » 52mn France 5.
- « Une femme de papier », coauteure avec Claude Ventura, 70 mn, Grand format Arte.
- « Acqua in Bocca », 83 mn, France 3 Corse/Via Stella et sortie en salle, Prix Ulysse du documentaire Cinémed, sélection Cinéma du Réel Centre Pompidou, Visions du Réel Nyons.

Synopsis :
« L'inconnue du Maghreb » de Pascale Thirode, France, 2020, 53 minutes :
Pierre, 65 ans est né en Algérie pendant la colonisation. À la mort de Charles, son père, il trouve dans le coffre familial à la banque, une lettre mystérieuse datée de janvier 1990 et signée Zahira, une femme marocaine. Depuis Pierre est persuadé d'avoir une demie sœur arabe. Sachant que son père avait la réputation d'être volage, il se dit qu'il aurait pu avoir une enfant illégitime au Maghreb avant de rentrer en France en 1962.
Dans sa lettre, Zahira écrit "Réponse s'il vous plait" mais personne n'a répondu depuis 30 ans. Aujourd'hui, Pierre part au Maroc à la rencontre de Zahira.

Crédit photo : Jean-Marc Selva