Lutte contre les inondations



Montpellier Méditerranée Métropole lutte contre les inondations afin de protéger des habitations et les entreprises des zones urbanisées, dans une approche globale qui dépasse les limites de chaque territoire communal, en étroite collaboration avec l'Etat..

Le partiteur de crues

Un territoire soumis aux "épisodes cévenols"

Le Lez et les cours d'eau qui s'y déversent, principalement la Mosson, sont soumis à des régimes de crues dites "épisodes Cévenols".
Survenant à la fin de l'été ou à l'automne, ces crues sont liées à des précipitations très importantes et brutales, provoquées par des accumulations importantes de nuages provenant de la Méditerranée, contre les versants sud des Cévennes.

Depuis plus d'un siècle, six crues exceptionnelles ont été recensées (1891,1907, 1933, 1955, 1963 et 1976).

Les grandes crues de décembre 2002 et décembre 2003 ont conduit Montpellier Méditerranée Métropole à prendre en charge la compétence de lutte contre les inondations, en 2004.

Les dernières crues de septembre et octobre 2014 ont montré l'efficacité des aménagements hydrauliques réalisés sur le Lez et ont rappelé l'urgence de les poursuivre sur la basse vallée de la Mosson ainsi que sur les communes de Juvignac et Grabels.

La protection de la Basse Vallée du Lez

De 2007 à 2014, Montpellier Méditerranée Métropole, en concertation avec les citoyens, les collectivités locales et l'État, a piloté la mise en place d'aménagements sur toute la basse vallée du Lez.

Un chantier titanesque, le plus important de ce type en France, qui a permis de mettre en sécurité plus de 18 000 personnes sur les communes de Lattes, Pérols et Villeneuve-lès-Maguelone.

Le confortement de 15 kilomètres de digues et la création d'un chenal de dérivation des crues vers l'étang du Méjean a mobilisé 48 M€, financé à part égale par l'Etat et la Métropole, avec le soutien de l'Europe, du Département et de la Ville de Lattes.

Centre ville de Lattes protégé

Un plan d'aménagement sur la Mosson


De nouveaux travaux, sur la vallée de la Mosson, sont à l'étude. Deux secteurs sont concernés : sur la basse vallée de la Mosson à Lattes et Villeneuve-lès-Maguelone et sur le Coulazou qui traverse Fabrègues.

L'objectif est le même que pour le Lez : protéger les secteurs densément habités d'ici les prochaines années, pour un investissement de 10 M€.

Études sur Juvignac et Grabels


En 2014, les communes de Juvignac et Grabels ont été durement touchées par une série d'épisodes pluvieux particulièrement violents survenus sur des terrains déjà gorgés d'eau.

Montpellier Méditerranée Métropole va réaliser des études complémentaires sur les secteurs à enjeux de la Mosson et du Rieumassel afin d'actualiser les documents d'urbanisme et de compléter le programme de travaux.

Les aménagements hydrauliques du Nègues Cats et de la Lironde


Le schéma directeur hydraulique du Négues Cats permet de coordonner l'ensemble des aménagements hydrauliques liés aux futurs projets d'aménagement sur ce bassin versant : le doublement de l'A9, le contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier, la nouvelle Gare et des projets urbains.

Validé par l'Etat, il permettra le développement urbain et une réduction significative des inondations.
De la même façon, une étude hydraulique approfondie a été réalisée sur le bassin versant de la Lironde.

Le projet Ville en Alerte


Montpellier Méditerranée Métropole étudie la mise en place d'un système innovant de surveillance et de gestion en temps réel du risque hydrologique, afin d'aider au mieux la gestion de crise à l'échelle intercommunale, en collaboration étroite avec l'ensemble des acteurs locaux.

Appelé "Ville en Alerte", ce système comprend la prévision météorologique, le suivi des phénomènes par des capteurs, la simulation anticipée de l'évènement et de ses conséquences, la gestion en temps réel des bassins de régulation des eaux, le déclenchement de mesures de sûreté et enfin la diffusion de l'alerte au public.

Qu'est-ce qu'un PAPI ?

Les Programmes d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI) permettent une politique globale de gestion des risques d'inondation, à l'échelle du bassin de risques. Ils sont contractualisés entre l'État et les collectivités.
Après un premier PAPI, sur le bassin-versant Lez-Mosson-Etangs palavasiens, (2007-14), la Métropole élabore un second PAPI sur les secteurs non-encore traités. Une autre démarche a été enclenchée sur le bassin-versant de l'étang de l'Or.

Ces démarches sont animées par des syndicats d'étude et d'animation
Syndicat Mixte du Bassin du Lez (SYBLE) : http://www.syble.fr
Syndicat Mixte du Bassin de l'Or (SYMBO) : http://www.etang-de-l-or.com

Partager ce contenu