Faites le geste



Autres déchets

Ces déchets nécessitent un traitement spécifique, gratuit pour les particuliers.

  • Les piles

Les piles et les accumulateurs doivent être ramenés dans les points de récupération des revendeurs. Elles peuvent également être déposées dans l'un des 20 Points Propreté de la Métropole.

  • Les pneus

Ils ne peuvent être récupérés que par les garagistes.

  • Les déchets d'équipement électrique et électronique (D3E)

S'ils peuvent encore fonctionner, la filière la plus appropriée reste le réemploi. Toutefois, ils sont obligatoirement repris par les magasins, lors de l'achat d'un même produit neuf.
En derniers recours, ils peuvent être déposés dans l'un des 20 Points Propreté de la Métropole.

  • Les tubes néon et ampoules à basse consommation

Ce sont des déchets toxiques qui doivent être ramenés dans les points de récupération des revendeurs. Ils peuvent également être déposés dans l'un des 20 Points Propreté de la Métropole.

  • Les cartouches d'encre

Des associations caritatives récupèrent les cartouches d'encre pour les remplir à nouveau. Elles peuvent être ramenées dans les points de récupération des revendeurs.

  • Les médicaments

Qu'ils soient périmés ou non-utilisés, les médicaments doivent être rapportés, sans leur emballage, dans une pharmacie qui en assurera l'élimination.

  • Les déchets de soins piquants coupants

Notamment générés par des patients en auto-traitement médical, les déchets de soins piquants et coupants (seringues, aiguilles, scalpels) doivent être rapportés dans les pharmacies, après avoir été conditionnés dans des boites spécifiques fournies par les officines. Ne les jetez surtout pas dans vos bacs jaunes ou gris.

10 gestes efficaces et faciles

Les gestes solidaires

En donnant vos biens ou en achetant des objets d’occasions à des associations spécialisées, vous réalisez une bonne affaire tout en faisant une bonne action en termes social, environnemental et économique. Pour acheter, vendre ou donner, les supports ne manquent pas :

• les dépôts-vente et commerces de seconde main offrent un très large choix d’objets à des prix intéressants ;
• les brocantes, marchés aux puces, vide-greniers ou les antiquaires regorgent souvent de bonnes affaires ;
• les petites annonces de journaux locaux et des sites internet spécialisés (reventes d’objet ou enchères) proposent des objets en bon état et à bas prix… voire carrément gratuits (www.donnons.org);
• les bourses d'échange opérées dans des structures telles que des crèches, des écoles, des associations locales ou des centres culturels permettent de trouver des objets de seconde main à des prix compétitifs (vêtements, livres, jouets, matériel de puériculture…).

Les collectes solidaires

Depuis avril 2011, Montpellier Méditerranée Métropole organise, en partenariat avec le tissu associatif, des collectes dites « solidaires ».

Par zone géographique, la population est invitée, sur une journée, à venir déposer les objets qu’elle souhaite donner dans un point d’accueil de sa commune. 
Les objets ainsi obtenus sont ensuite triés, puis vendus ou valorisés par les associations.

Depuis le début de cette opération, 47 collectes (couvrant les 31 communes) ont été organisées. Y ont été récupérés 54 tonnes de textiles, réutilisés à 82 %, 86 tonnes d’objets électriques et électroniques, réemployés à 30%, 83 tonnes de vélos, bibelots, livres, meubles ou jouets, dont 72% ont, à nouveau, pu être utilisés.

La carte des conteneurs

Partager ce contenu