Semaine Européenne de Réduction des Déchets du 21 au 29 novembre


Publié le 19/11/2020

A l'occasion de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets du 21 au 29 novembre, et dans le cadre de sa politique zéro déchet, Montpellier Méditerranée Métropole se mobilise afin de sensibiliser les habitants du territoire à la réduction des déchets et plus largement à leur prévention.

Des animations de sensibilisation seront proposées tout au long de la semaine.
Le but de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets est de sensibiliser le public afin d'éviter un maximum de déchets, qu'il s'agisse de gaspillage alimentaire, de réparation d'objets, d'achat en vrac pour éviter les emballages...

AU PROGRAMME DE LA SEMAINE

Cette année, malgré la crise sanitaire et dans le cadre de sa politique zéro déchet, Montpellier Méditerranée Métropole propose des animations de sensibilisation à la réduction des déchets et des solutions à mettre en œuvre au quotidien pour y parvenir :

  • 30 ateliers de sensibilisation scolaires sur le compostage et la réduction des déchets "poubelle pédagogique" seront assurés par l'association APIEU dans des écoles de tout le territoire.
  • Une vingtaine d'écoles du territoire participeront à la collecte de jouets au profit d'Emmaüs, sensibilisant les enfants au concept de seconde vie des objets et à la solidarité.
  • Dans un souci de développer l'éco-exemplarité de ses agents, Montpellier Méditerranée Métropole, la Ville de Montpellier et le CCAS organisent des actions de sensibilisations à destination de leurs agents, via un quizz sur la thématique de la réduction des déchets. Les gagnants remporteront un kit zéro déchet composé d'éléments achetés chez des commerçants du centre-ville de Montpellier.
  • Montpellier Méditerranée Métropole lance une grande campagne de communication et de sensibilisation à destination de l'ensemble des habitants et des habitantes du territoire.

Le conseil métropolitain du 23 novembre 2020 actera le lancement d'une étude relative à la mise en place de la tarification incitative des déchets.

Le but de cette étude est d'engager une réflexion globale sur la substitution de l'actuelle taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) par une tarification fondée sur la production réelle de déchets.

L'étude permettra à Montpellier Méditerranée Métropole de cadrer les grands éléments de choix concernant les modalités financières (au poids, à la levée ou au volume), et techniques (modalités de collecte) dans les années qui viennent.

La tarification incitative, qui n'est pas une nouvelle taxe mais une nouvelle manière de calculer la facturation des déchets, est une mesure importante du programme porté par la majorité, qui arrivera après concertation avec les Maires et les usagers, et une fois que toutes les mesures relatives à la réduction des déchets et au tri aient été mises en œuvre pour une hausse du niveau de service aux usagers (réhabilitation des déchetteries, compostage et tri des biodéchets, multiplication des points d'apport volontaire des emballages et du verre, développement des solutions zéro déchet et du réemploi,..).

LA MÉTROPOLE S'ENGAGE DANS UNE POLITIQUE DE TERRITOIRE "ZÉRO DÉCHET, ZÉRO GASPILLAGE"

Les politiques de gestion des déchets et la propreté sont intimement liées, c'est pourquoi Montpellier Méditerranée Métropole s'engage dans une démarche vertueuse de gestion des déchets.

Cette démarche "zéro déchet, zéro gaspillage" vise à réduire la production de tous les déchets, y compris les recyclables, afin de préserver les ressources du territoire et les pollutions induites par les activités de production et le traitement des déchets.
Cette politique sera mise en place au fil du mandat, selon une logique d'écologie positive, avec des mesures incitatives dans le but de faciliter la gestion des déchets par les Montpelliéraines et les Montpelliérains.

A terme, ce grand plan d'actions incluera la généralisation du tri à la source avec la collecte séparée des bio déchets pour tous et la structuration d'un réseau de compostage de proximité.

  • Un plan zéro plastique et la sortie du jetable seront organisés dans les cantines et la restauration collective.
  • Une charte de réduction des déchets liés à l'événementiel sera mise en place.
  • L'utilisation de textiles sanitaires réutilisables, comme des couches lavables dans les crèches, sera adoptée.
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire fait partie intégrante de cette politique de réduction des déchets, grâce des actions de sensibilisation mais aussi à la création de collectes d'invendus auprès des professionnels pour approvisionner des associations...
  • La Métropole appuiera également le déploiement de ressourceries et de recycleries en partenariat avec le tissu associatif local et accompagnera les entreprises de l'économie circulaire avec des actions de soutien au développement de la vente en vrac, aux artisans de la réparation...
  • Enfin, un accent particulier sera mis sur la formation des différents publics concernés et des agents des collectivités, et un enseignement dédié sera dispensé, dès l'école maternelle, et durant toute la scolarité.

ET TOUJOURS, LE MACARON ZÉRO DÉCHET À PROPOSER À SES COMMERÇANTS DE PROXIMITÉ

Dans le cadre de sa politique de gestion des déchets, et en partenariat avec l'association Montpellier zéro déchet, Montpellier Méditerranée Métropole met à disposition des habitants un macaron autocollant à distribuer dans les commerces alimentaires de proximité afin de réduire les déchets liés aux emballages.

Dans les boulangeries, les pâtisseries, chez les primeurs, les traiteurs, dans les sandwicheries..., cette initiative vise à inciter, légitimer et rassurer clients et commerçants qui souhaitent se lancer dans une démarche de réduction des déchets.

Si de plus en plus de particuliers demandent à être servis dans leurs propres contenants (sac à vrac, sac à pain, bocaux, tasse à café...,) pour éviter les emballages jetables, tous, consommateurs comme commerçants, ne savent pas que cette pratique a été ratifiée et encadrée par la loi anti-gaspillage du 10 février 2020.

Pour participer, c'est simple :

  • Les habitants récupèrent gratuitement quelques autocollants, à titre individuel, dans les 31 guichets uniques de la Métropole.
  • Ils les proposent à leurs commerçants, pour qu'ils soient affichés dans une zone bien visible : près de la caisse, sur la vitrine...
  • Les commerçants affichent le macaron, manifestant ainsi leur soutien, et acceptent les contenants propres et secs de leurs clients.
  • Une cartographie collaborative est mise en place afin de référencer les commerçants participants

Partager ce contenu