MO.CO. Montpellier Contemporain



Un modèle unique au monde : une institution, trois lieux.

MOCO (pour Montpellier Contemporain) fonctionne comme un écosystème artistique, allant de la formation des artistes jusqu'à la collection. Un modèle spécifique à Montpellier, qui réunit une école d'art et deux lieux d'exposition : L'ESBA (École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier Méditerranée Métropole), La Panacée, centre d'art contemporain, et à partir du 29 juin 2019, le MOCO – Hôtel des collections, un espace dédié à l'exposition de collections publique ou privées du monde entier.

MOCO - Hôtel des collections

Un espace dédié à l'exposition de collections du monde entier, publiques ou privées.

PRéSENTATION

Facade MOCO Hôtel des collections
Crédit : Yohann Gozard, 2018
13 rue de la République, 34000 Montpellier
moco@moco.art
Site internet MOCO

TWITTER @mocontemporain
FACEBOOK @montpelliercontemporain
INSTAGRAM @montpelliercontemporain

Accès
En voiture : à Montpellier, suivre la direction « Comédie » puis se garer au parking Comédie, 5' à pied.
Tramway : Ligne 1, 2, 3 ou 4 / arrêts Gare Saint Roch

OUVERTURE 29 JUIN 2019
Fort de sa position géographique centrale, le MOCO - Hôtel des collections est l'entité principale de Montpellier Contemporain. Inauguré en juin 2019 au sein de l'ancien Hôtel Montcalm, il joue le rôle de plateforme culturelle de la métropole. Cosmopolite et dans l'air du temps, le MOCO offre à tous les publics la possibilité de participer pleinement à l'art de notre temps.
Sans collection permanente, cet espace est dédié à l'exposition de collections publiques ou privées, provenant du monde entier. Qu'elle soit collective, individuelle, thématique, historique, chacune des expositions possède la particularité de présenter une collection spécifique : celle d'une fondation, d'un collectionneur privé, d'une entreprise, d'un musée ou même d'un artiste. Des collections qui, pour la plupart, seront dévoilées pour la première fois au grand public.

Un lieu de vie et d'émulation pour tous

Cosmopolite et dans l'air du temps, le MOCO - Hôtel des collections entend offrir à tous les publics, du plus exigeant au plus néophyte, la possibilité de participer à l'art de notre temps.
Le MOCO a été pensé comme un véritable lieu de vie où l'ensemble de la population, toutes générations confondues, a plaisir à se retrouver au-delà du programme d'exposition. En effet, le restaurant, le parc mais aussi l'espace boutique du rez-de-chaussée, (renouvelé de manière saisonnière) constituent des espaces conviviaux qui viennentt rythmer la vie quotidienne montpelliéraine, de jour comme de nuit.
Un partenariat a été initié avec l'université Paul Valéry à Montpellier et son réseau de chercheurs afin de créer un Centre international de recherche sur la notion de collection, dans ses aspects les plus divers.

Des œuvres d'art en libre accès

Au-delà des expositions temporaires, le lieu est voué à accueillir des interventions d'artistes en lien directe avec son architecture, un parti pris pleinement intégré à la proposition architecturale de Philippe Chiambaretta, « un travail de réenchantement de l'Hôtel des collections par l'action d'artistes qui transformeront le fonctionnel en fictionnel. Cette fiction se déroule en trois séquences : le Jardin magique, l'Hôtel réenchanté et la Cour des fêtes. »

  • Le jardin magique, un jardin-atlas imaginé par Bertrand Lavier

Bertrand Lavier, à qui l'espace du parc a été confié pour la réalisation d'une œuvre pérenne, a travaillé sur un jardin en forme de mappemonde, composé d'espèces végétales du monde entier, choisies en concertation avec le jardinier, paysagiste, botaniste et biologiste Gilles Clément.
Ce projet s'inscrit par essence sur la durée, le temps naturel nécessaire à l'évolution végétale au fil des saisons : temps de plantation, de pousse et d'évolution, animaux paisibles, sans prédateurs, lents... Deux tortues viendront habiter cet espace vivant.
Le jardin est divisé deux parties : l'une pénétrable, et l'autre non. Une signalétique dessinée par Bertrand Lavier reprend les codes d'étiquetage des jardins botaniques. Une fontaine, également conçue par l'artiste, viendra prochainement s'intégrer au centre de cet atlas planté.
Ce jardin, créé pour le MOCO, est le premier jamais réalisé par l'artiste.

Biographie de Bertrand Lavier 
Né en 1949 à Châtillon-sur-Seine (France). Vit et travaille à Paris
Après des études d’horticulture à Versailles, Bertrand Lavier débute sa carrière d’artiste au début des années 1970. De sa formation, il dit avoir gardé le goût de l’hybridation et commence dès lors ses « chantiers » où il s’attache à brouiller les catégories traditionnelles de l’art, travaillant à rendre indiscernable la frontière entre peinture et sculpture ou bien déplaçant des objets issus de la culture populaire ou industrielle dans le champ institutionnel artistique.
En participant à des expositions majeures comme la Documenta (Documenta 7 et 8, de 1982 et 1987) Bertrand Lavier atteint une véritable reconnaissance internationale, et devient l’une des figures les plus importantes de sa génération.

Jardin Hôtel des collections MOCOCrédit : Yohann Gozard, 2018

  •  l'Hôtel réenchanté : des interventions artistiques sur le bâtiment

Au-delà du jardin, le bâtiment réhabilité comprend deux premières interventions artistiques: l'une dans le restaurant/bar, l'autre sur la façade côté parc.

 - Espace restaurant/bar
The Unplayed Notes Factory de Loris Gréaud

The Unplayed Notes Factory est né du projet de Loris Gréaud de faire revivre durant la biennale de Venise 2017 une ancienne verrerie installée sur l'île de Murano en lançant la production de 1200 lampes à filament, toutes soufflées et toutes différentes. Réactivée spécialement pour l'ouverture du MOCO, l'œuvre de Loris Gréaud, composée de formes nébuleuses et luminescentes, recouvre le plafond du  bar de l'Hôtel des collections et vient sublimer cet espace dédié au partage et à la convivialité.

Biographie de Loris Greaud
Né en 1979 à Aubonne (Val d'Oise). Vit et travaille à Paris.
Artiste pluridisciplinaire, il s'investit dans l'art contemporain, la musique, le cinéma, la sculpture, l'installation et l'architecture. Fondateur d'un atelier de cinéma expérimental, producteur d'un label de musique électronique, chef d'entreprise, il interroge sans cesse l'espace de l'art, à travers d'audacieuses expériences qui révèlent une porosité tangible entre réel et fiction. Fasciné par la science-fiction, ses installations peuvent s'apparenter à l'univers de Steven Spielberg ou de David Lynch.

- Façade / Côté parc
La façade principale du MOCO-Hôtel des collections (accès au public côté rue de la République) sera le théâtre d'interventions artistiques renouvelées chaque année. Ainsi, au-delà de leur entrée pour découvrir les trois expositions annuelles présentées au sein de l'Hôtel des collections, les visiteurs pourront découvrir librement, des propositions artistiques originales en déambulant dans les espaces.

  • La Cour des fêtes, un espace événementiel modulable, en plein cœur de la ville

Enfin, le MOCO propose également un espace de liberté, à réinventer au fil des collaborations (artistes, étudiants, entreprises, associations...) La cour des fêtes de 640 m² pouvant accueillir jusqu'à 800 personnes située à l'arrière du bâtiment est un espace totalement dédié à l'événementiel. Un lieu qui pourra être réinventé au gré de la programmation artistique du MOCO. La Cour des fêtes pourra également être entièrement privatisée par des entreprises, afin de rassembler et fédérer leurs clients et/ou collaborateurs dans un cadre unique, hors du temps, et au plus près des valeurs d'innovation qu'incarne l'art contemporain.

 Le MOCO - Hôtel des collections En Chiffres

  • 22,5 MILLIONS D'€ ENGAGÉS POUR LE MOCO
  • 2300 M² DE SURFACES UTILES EXPLOITABLES
  • 3150 M² DE SURFACE TOTALE

Calendrier

  • Avril 2017 : Démarrage des études de l'Hôtel Montcalm
  • Juillet 2017 : Conseil d'Administration de mise en place du bureau de l'EPCC MoCo 
  • Mars 2018 : Démarrage des travaux de l'Hôtel Montcalm
  • Avril 2019 : Fin des travaux de l'Hôtel Montcalm
  • Mai/Juin 2019 : Montage de l'exposition d'ouverture du MOCO - Hôtel des collections
  •  29 Juin 2019 : Inauguration du MOCO- Hôtel des collections  et ouverture au public

100 artistes dans la ville – ZAT 2019 : une exposition-événement au cœur de Montpellier pour accompagner l'ouverture du MOCO

Du 8 juin au 28 juillet 2019, Montpellier Contemporain a organisé « 100 artistes dans la ville », une exposition d'envergure dans l'espace public durant l'été 2019 qui investi Montpellier (espaces d'expositions, magasins, cafés, murs, places publiques...).

Comprendre et se déplacer ? Des cartes et livrets de visites seront mis gratuitement à la disposition des visiteurs dans l'ensemble des points d'informations de la ville (Office du tourisme, stands d'accueil gares et centre-ville prévus pour l'événement). Programme de visites guidées à venir.
En famille ? Une exposition accessible à tous. Des visites guidées en familles et des livrets pour les enfants seront proposés aux visiteurs.

La Panacée

exposition Retour sur Mulholland Drive La PanacéeVue de l'exposition retour sur Mulholland Drive, Photo : Olivier Cablat, 2017

Centre d'art contemporain
14 rue de l'Ecole de Pharmacie, 34000 Montpellier
Tél : 04 34 88 79 79
Site internet La Panacée

Accès
En voiture : à Montpellier, suivre la direction « centre-ville » puis se garer au parking Corum, 5' à pied.
Tramway : Ligne 1 ou 4 arrêt Louis Blanc
Train : gare Montpellier Saint-Roch

Ouverte en juin 2013 dans l'ancien collège royal de médecine rénové par la Ville, la Panacée est d'abord un lieu de culture contemporaine où se rencontrent la production, l'expérimentation et l'exposition. Depuis février 2016, Nicolas Bourriaud assure sa direction et celle du futur MOCO -  Hôtel des collections : une opportunité de dessiner un ensemble complémentaire, mais aussi de préfigurer la programmation du Centre d'art à la Panacée. La nouvelle programmation explore depuis le mois de janvier 2017 la diversité de la création artistique dans un monde globalisé, dessinant ainsi un musée des tendances et des sensibilités contemporaines.Le centre d'art contemporain.
La Panacée dédie sa programmation aux artistes émergents, avec une grande place laissée à l'interdisciplinarité et l'évènementiel.
Depuis 2017, ce sont plus de 100 000 visiteurs annuels qui découvrent les expositions présentées sous la direction artistique de Nicolas Bourriaud.
Les médiateurs culturels du MOCO (historiens d'arts, étudiants en art, ou professionnels du secteur) sont présents dans les espaces d'exposition pendant toute la durée d'ouverture.
Ils incarnent la volonté forte du MOCO de donner la possibilité à ses visiteurs, amateurs ou curieux, de développer leur pensée critique et leur sensibilité, et de dialoguer autour des œuvres et des artistes. (format d'accompagnement gratuit et accessible à tous).

L'ESBA - École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier

Présentation

Façade Ecole des Beaux arts Montpellier
Crédit : Yohann Gozard, 2018.

130 Rue Yéhudi Ménuhin, 34000 Montpellier
Tél : 04 99 58 32 85
contact@esbama.fr
Site internet ESBAMA

Accès
En voiture : à Montpellier, suivre la direction « centre-ville » puis se garer au parking Corum, 5' à pied.
Tramway : Ligne 2, arrêt Beaux-arts

L'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier est un établissement d'enseignement supérieur qui délivre le Diplôme National d'Art (DNA) option art, en 3 années d'études, et le Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique (DNSEP) option art, conférant le grade de Master, en 5 années d'études.

École pilote au rayonnement international, l'ESBA forme des artistes, des créateurs et des professionnels dans le champ de l'art contemporain.
Depuis 2017 et la création du MOCO, le cursus a été revu pour intégrer pleinement les étudiants à la vie du lieu et les faire participer aux activités des deux lieux d'exposition.
Les artistes, curators, critiques d'art et professionnels du monde de l'art invités par le MOCO pour les projets d'expositions, de résidences artistiques ou d'actions culturelles sont eux aussi pleinement engagés auprès des étudiants de l'ESBA.

Partager ce contenu