1 Infirmier de Santé au Travail (H/F) – Réf. : MO-2018-VE003



Montpellier Méditerranée Métropole

31 communes – 440 000 habitants – 2 500 agents – 900 millions d’€ de budget

RECRUTE

Selon conditions statutaires

Pôle Ressources Humaines et Relations Sociales / Direction Qualité de Vie au Travail, Dialogue Social et Accompagnement Managérial

1 Infirmier de Santé au Travail (H/F) – Réf. : MO-2018-VE003

Cadre d’emploi des Infirmiers territoriaux – Catégorie A

MISSIONS : Placé sous l’autorité du Chef du service Qualité de Vie au Travail, l’infirmier de santé au travail contribue, au sein du Pôle RHRS mutualisé Ville et Métropole, à prévenir l’altération de la santé des agents du fait de leur travail. Il participe à cette mission :

- dans le cadre de protocoles établis par le médecin du travail : mission préventive individuelle (entretiens infirmiers santé-travail) et missions collectives en milieu de travail ;

- dans le cadre de son rôle propre défini par le code de la santé publique.

L’infirmier exerce son activité en liaison étroite avec une équipe pluridisciplinaire en santé au travail composée de médecins de prévention, psychologues du travail, ergonome-référent handicap, assistants sociaux du travail, ingénieurs et techniciens en prévention. Pour assurer ses fonctions, l’infirmier bénéficie de l’appui administratif d’un secrétariat pour préparer et organiser le suivi médical.

PRINCIPALES ACTIVITES : L’infirmier assure, dans le cadre des protocoles précités et sur la base de la connaissance des postes de travail, des entretiens infirmiers santé travail, privilégiant l’écoute de la personne :

- recueille les données de santé au travail, les observations de toute nature susceptibles de concourir à la connaissance de l’état de santé de la personne qui sont consignées dans le dossier médical ;

- apprécie les principaux paramètres servant à la surveillance de la santé et réalise les actes médicaux ou explorations fonctionnelles prévus dans le code de la santé publique ;

- dispense les conseils et les informations en santé au travail ;

- assure le suivi des préconisations du médecin de prévention en cas de restrictions d’aptitude ;

- assure un suivi particulier (situation de handicap, pathologie chronique…).

En tant que membre de l’équipe pluridisciplinaire, il exerce son activité en relation avec les autres acteurs de santé au travail, en particulier :

- propose des actions, les organise ou y participe dans les domaines de la prévention et de l’éducation en matière d’hygiène, de santé individuelle et collective et de sécurité ;

- participe à l’action individuelle ou collective en milieu de travail, et le cas échéant, à la veille sanitaire et de recherche en santé au travail.

- peut réaliser des fiches d’entreprises et des études de poste.

- participe aux actions visant le maintien et l’insertion ou la réinsertion des agents au poste de travail et dans l’emploi.

ELEMENTS SPECIFIQUES : Les missions, les règles de déontologie et l’indépendance des infirmiers sont définies par le Code de la santé publique. L’infirmier a des missions propres, définies par l’autorité territoriale conformément aux règles liées à l'exercice de la profession d'infirmier déterminées par le Code de la santé publique et des missions confiées par le médecin du travail, sous sa responsabilité, dans le cadre de protocoles écrits (entretiens infirmiers, examens médicaux…). Ces missions sont exercées en coordination avec tous les acteurs du service Qualité de Vie au Travail.

SAVOIRS : Méthodes d’enquêtes, d’analyse et de diagnostic ; Statut de la fonction publique territoriale, législation sociale et code du travail ; Outils informatiques ; Sciences et techniques de la prévention des risques professionnels.

SAVOIR-FAIRE : Conduire un entretien afin de recueillir les données cliniques, les attentes et les besoins de l’agent reçu ; Mettre en œuvre un projet infirmier s’intégrant au plan annuel du médecin et au projet du service ; Encadrer des étudiants infirmiers et les évaluer.

SAVOIR-ETRE : Aptitude à s’adapter à tous publics ; Qualités relationnelles, d’écoute et de pédagogie ; Capacité à travailler en transversalité et en pluridisciplinarité ; Autonomie tout en sachant rendre compte de l’activité à la hiérarchie et au médecin.

PROFIL DU CANDIDAT : Diplôme d’Etat d’Infirmier exigé. Un DIUST / Spécialité en Santé au travail serait un plus (à défaut, le candidat retenu devra s’engager à suivre une formation en santé au travail).Des compétences en addictologie, risques psychosociaux ou ergonomie seraient appréciées tout comme des formations de monitorat (SST, PRAP…).

Partager ce contenu