Prévention du bruit dans l'environnement



Montpellier Méditerranée Métropole est compétente en matière de lutte contre les nuisances sonores. Conformément aux textes règlementaires, elle a réalisé des Cartes Stratégiques de Bruit, destinées à présenter l’impact du bruit sur le périmètre de l’unité urbaine de Montpellier. Sur la base de cette cartographie a ensuite été élaboré, en concertation avec l’ensemble des collectivités et gestionnaires d’infrastructures concernés, un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE), approuvé en avril 2010. En conformité avec la réglementation, ces documents doivent être révisés tous les 5 ans.

carte de modelisation du bruit cumulé (2005-2007 - sources Montpellier Agglomération, CG34, DDE34, RFF, DGAC, TAM, IGN)

Les sources de bruits considérées

Cette évaluation du bruit porte exclusivement sur les sources de bruits liées aux infrastructures de transport (routier, ferroviaire et aérien) et aux installations industrielles classées. À ce titre, elle ne concerne pas les sources de bruits liées aux activités domestiques ou de loisirs. La méthode utilisée est la même sur tout le territoire français. Elle s'appuie sur l'exploitation des données à l'aide d'outils informatiques (SIG, bases de données, logiciel de modélisations acoustiques) et sur le recueil d'informations auprès des communes.

Les communes concernées

L’unité urbaine de Montpellier comprend 17 communes membres de la Métropole Montpellier : Montpellier, Castelnau-le-lez, Clapiers, Le Crès, Grabels, Jacou, Juvignac, Montferrier-sur-Lez, Saint-Jean-de-Vedas, Vendargues, Fabrègues, Lattes, Lavérune, Pérols, Prades-le-Lez, Saussan et Villeneuve-les-Maguelone. La prochaine révision du Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement (PPBE) portera sur cette unité urbaine étendue.

Pourquoi des cartes de bruit ?

Outils d’information du public et de diagnostic de l’environnement sonore, les cartes stratégiques du bruit constituent une aide à la décision pour l’aménagement du territoire :

  • Les cartes de bruit et les estimations des personnes exposées au bruit sont réalisées par modélisation. Toutes les données sont importées dans un logiciel : topographie, routes, voies ferrées, bâtiments, écrans...
  • L'émission sonore des sources de bruit est calculée en renseignant les caractéristiques suivantes : débit, vitesse, type de véhicule, type d'infrastructure, etc.

Afin de bien prendre connaissance des informations contenues dans les cartes, le rapport technique, explicite la démarche et les résultats ainsi que les données d'exposition au bruit de la population.
Par ailleurs il rappelle les limites de la démarche liées à la date, parfois ancienne, d'actualisation des données utilisées ; c'est pourquoi la situation présentée sur les cartes ne correspond pas strictement à la situation actuelle.

Pourquoi un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) ?

Destiné à prévenir les effets du bruit, à réduire, si nécessaire, les niveaux de bruit, ainsi qu'à protéger les zones calmes, le PPBE recense les actions déjà prises ou en cours, et définit celles dorénavant prévues pour les prochaines années à l’échelle du périmètre concerné (17 communes), par la Métropole et l’ensemble des partenaires (gestionnaires de voiries, bailleurs sociaux, …).

Partager ce contenu