5000 logements par an



Outre l’exercice d’une compétence obligatoire, la question du logement a constitué, dès la mise en place de la Communauté, l’une des priorités de Montpellier Agglomération. C’est pourquoi nous avons développé l’offre de logements abordables, afin de répondre aux besoins de tous les habitants.

En 2004, la politique communautaire en faveur de l’habitat est précisée à l’issue de l’adoption d’un premier Programme Local de l’Habitat (PLH), dont l’actualisation, engagée trois ans plus tard,

Les enjeux de l'Habitat dans l'agglomération de... par montpellier-agglomération

En 2004, la politique communautaire en faveur de l’habitat est précisée à l’issue de l’adoption d’un premier Programme Local de l’Habitat (PLH), dont l’actualisation, engagée trois ans plus tard, a permis de conforter les actions pour la période 2007-2012.

Une démographie en constante progression

Dans un contexte de croissance démographique soutenue (près de 5 000 habitants supplémentaires par an depuis 1999), l’Agglomération a précisément fixé à 5 000 l’objectif de production annuelle de logements sur l’ensemble du territoire, dont au moins 25% de logements locatifs sociaux.
La mise en œuvre de cette politique locale de l’habitat repose sur un partenariat actif avec les institutions et les professionnels du logement. Notamment via les Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) élaborés par les Communes, ainsi que par les crédits délivrés par l’État en faveur de la production de logements locatifs et de la réhabilitation des logements anciens.
Des actions et des dispositifs d’accompagnement qui permettent la mise en œuvre d’une politique du logement communautaire volontariste, dont la mixité sociale et la lutte contre l’étalement urbain constituent les principaux fondements.

En adéquation avec le SCOT

Le premier Programme Local de l’Habitat (PLH) a été adopté le 16 mai 2007, pour la période 2007-2012. Son rôle consiste à faire coïncider la politique de l’habitat avec les orientations définies par le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale), document de planification stratégique approuvé en 2006. Le plan d’action du PLH consiste à :

● produire des logements en quantité suffisante (l’objectif annuel est fixé à 5 000) ;
● organiser cette production en conformité avec le SCOT (sur les 5 000 logements, 2 700 sont assignés à la ville de Montpellier, 2 300 portent sur les 30 communes de l’Agglomération, afin de rééquilibrer l’offre de logements sur l’ensemble du territoire) ;
● répondre aux besoins en logement des jeunes actifs et des familles (25% des habitations doivent relever du logement locatif social et 20% du logement en accession abordable) ;
● développer une offre adaptée pour les plus modestes (des logements sociaux à très sociaux, dont les loyers sont bien inférieurs à ceux du marché libre, mais aussi le développement de nouvelles structures d’hébergement, adaptées aux populations les plus fragilisées) ;
● mobiliser et valoriser le parc existant (réhabilitation des logements anciens et rénovation d’envergure pour les copropriétés privées des quartiers d’habitat social) ;
● promouvoir le développement durable (la planification de nouveaux quartiers, dans l’Agglomération, intègre la préservation des terres naturelles et agricoles, mais aussi la proximité des transports en commun, afin de limiter l’usage de l’automobile).

Des répercussions concrêtes

Depuis 2007, la mise en œuvre du PLH a eu de nombreuses répercussions sur l’offre en logements. En voici les principales :

● 26 106 logements ont été autorisés en 5 ans ;
● En moyenne, 5 040 logements ont été mis en chantier de 2007 à 2011, pour un objectif initial de 5 000 par an ;
● 5 530 logements locatifs sociaux ont été financés, soit une moyenne de 1 106 logements par an (de 2007 à 2011), équivalant à 21% de l’ensemble des logements autorisés sur cette période, pour un objectif fixé à un minimum de 25% ;
● 376 logements locatifs sociaux pour étudiants ont été financés en 5 ans et 14 nouvelles résidences livrées depuis 2005, soit une offre de 1 880 nouveaux logements pour étudiants à la fin de l’année 2011 ;
● 263 nouvelles places pour des personnes âgées dépendantes en EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ;
● 1 161 logements anciens rénovés dans le parc privé.

L'élaboration du nouveau PLH

Le Programme Local de l’Habitat établi pour la période 2007-2012 est arrivé à échéance. C’est pourquoi Montpellier Agglomération a engagé, dès 2011, une démarche d’étude pour élaborer le plan d’action du PLH 2013-2018 et établir sa nouvelle feuille de route en faveur du logement.
L’Agglomération a, ainsi, été à l’initiative d’une concertation opérée auprès des acteurs locaux (communes, institutions) et des professionnels du logement, afin de partager leurs expériences, leurs diagnostics et de rechercher collectivement des solutions pour satisfaire les besoins des ménages.
Quatre ateliers thématiques ont réuni, en octobre 2011, au Domaine de la Providence de Montpellier, les acteurs concernés par les problématiques des parcours résidentiels des jeunes, des familles, des seniors, mais aussi par celles liées au mode de production de logements.
Leurs conclusions ont, par la suite, été partagées avec l’ensemble des professionnels locaux du logement et du monde associatif, à l’occasion des Assises de l’Habitat qui se sont tenues au Corum de Montpellier, le 10 février 2012.

La Communauté d’Agglomération de Montpellier souhaite également étendre cette démarche de concertation à l’ensemble de la population. Ses habitants sont donc invités à faire part de leurs réflexions, afin de bâtir un PLH ambitieux et concret. Vous pouvez d’ores et déjà nous adresser vos contributions écrites à l’adresse mail : .

Partager ce contenu