Retour sur le hackathon ActInSpace Montpellier 2020 qui s'est tenu les 13 et 14 novembre en version 100% dématérialisé | Montpellier Méditerranée Métropole

Retour sur le hackathon ActInSpace Montpellier 2020 qui s'est tenu les 13 et 14 novembre en version 100% dématérialisé

Partager ce contenu


Publié le 18/11/2020

Cette 4e édition du Hackathon ActInSpace, localement co-organisée par le Business and Innovation Centre de Montpellier Méditerranée Métropole (BIC) et Aerospace Valley, en partenariat avec l'Institut d'administration des entreprises (IAE) de Montpellier, a rapporté sa moisson de talents locaux qui iront ensuite briller et faire rayonner le territoire montpelliérain lors de la finale nationale qui se déroulera début 2021.

ActInSpace est un grand concours international à mi-chemin entre le startup week-end et le hackathon, né en 2014 de l'initiative du Centre national d'études spatiales (CNES) et organisé en partenariat avec l'agence spatiale européenne (ESA), dont le but est d'imaginer les produits et services de demain grâce au spatial et de créer une startup. Cette édition a regroupé près de 3 400 participants, dans 62 villes réparties sur 40 pays, sur les 5 continents. Chaque ville a organisé, en simultané, les 13 et 14 novembre 2020, sa propre édition. Les participants avaient 24h pour imaginer un projet d'entreprise et le présenter au jury samedi 14 novembre après-midi. Cette édition a été exceptionnellement réalisée de manière 100% dématérialisée pour respecter les règles de distanciation sociale imposées par la crise de la COVID19. Le principe de la compétition est simple : tous les deux ans durant deux jours, des équipes de 2 à 5 personnes provenant du monde entier et composées de profils divers, relèvent en 24 heures l'un des challenges proposés par le CNES et l'ESA, à partir des brevets de ces derniers ou de données fournies par les partenaires de l'événement (Airbus, GSA, ESSP, SES, WEKEO...). Avec ces challenges, associant réactivité, dépassement de soi et travail en équipe, ActInSpace encourage et facilite l'entreprenariat, en particulier chez les jeunes, tout en promouvant les technologies spatiales pour des usages au quotidien, au bénéfice des citoyens, de l'emploi et de notre planète. Avec à la clé pour le grand gagnant de cet événement international : un vol en apesanteur dans l'avion d'entraînement des astronautes européens pour l'équipe gagnante, et pour d'autres lauréats, la possibilité d'être accompagné dans la création de sa startup.

LE PALMARÈS DE LA COMPÉTITION MONTPELLIÉRAINE

A Montpellier, 44 candidats se sont regroupés en 9 équipes pour répondre à des défis sur des thèmes très variés. Coachés par des experts du CNES, CEA Tech, avocats, spécialistes de la création d'entreprises innovantes, entrepreneurs de tous domaines..., ils ont rivalisé d'imagination pour proposer des solutions et changer ainsi le monde grâce aux technologies du spatial : préserver les océans, la biodiversité, anticiper les crises, soutenir les agriculteurs, protéger les satellites des débris interstellaires, prévenir les feux de forêts...

Grand gagnant : Aerobert, qui s'envole pour la finale nationale d'ActInSpace et qui sera accompagné par le BIC de Montpellier. L'équipe a imaginé #GiveMeAHand, un bras robotisé haptique qui permet de réaliser la palpation du patient lors d'une téléconsultation répondant à la problématique des déserts médicaux.

Deuxième gagnant : Betteroad. L'équipe a imaginé un logiciel permettant de visualiser les anomalies de la route détectées grâce aux capteurs situés sur les véhicules routiers.

Prix coup de cœur : SwornToProtect dont l'équipe a imaginé un outil qui aurait pour mission de protéger les satellites stratégiques civils et militaires à partir d'un essaim intelligent de nano-satellites.
Les sponsors locaux, l'Université de Montpellier, l'IAE, la fondation Van Allen, Pépite LR, la Banque Populaire du Sud, Association Contact, et les partenaires, Sportihome et Bigger Inside (des startups du BIC de Montpellier), ont également remis des lots aux gagnants.

ACTINSPACE EN QUELQUES CHIFFRES :

ActInSpace est une compétition créée par le CNES en 2014 et organisée en partenariat avec l'ESA depuis la 2e édition. Cette année voyait la 3e participation de Montpellier dans la course.

  • 3 éditions et 6 ans d'existence - 35 startups lancées depuis la 1ère édition.
  • En 2018 : 2 200 participants dont 70% d'étudiants, 32 pays, 54 villes dans le monde entier.
  • 510 projets présentés, 80 challenges relevés et 500 professionnels accompagnants.

ZOOM SUR LE BUSINESS AND INNOVATION CENTRE DE MONTPELLIER :

Coaching en stratégie de développement, accompagnement à la levée de fonds, introduction dans les réseaux d'affaires pour booster son business, actions collectives, coaching individuel, autant de compétences clés portées par une équipe de 20 personnes et mises à disposition des 150 entrepreneurs innovants actuellement accompagnés sur le territoire métropolitain, au sein de ses trois sites d'incubation, Cap Alpha, Cap Omega et le MIBI.

Dès 2007, le BIC de Montpellier est primé par la National Business Incubation Association comme le Meilleur incubateur de l'année. En 2017, il se hisse à la deuxième place du classement mondial UBI Global dans la catégorie "incubateurs collaborant avec les universités".

En 2019, il est le seul français dans le Top 5 mondial de la catégorie "incubateurs publics", récompensé pour son action au sein de l'écosystème et pour l'impact économique significatif généré par les entreprises qu'il a aidées.

Des pépites qui sont devenues de véritables success stories parmi lesquelles Techsia, devenue Schlumberger, AwoX, MedTech rachetée par Zimmer Biomet, Smag Group, Aquafadas filiale de Rakuten, Tageos, Deinove, Medincell ou plus récemment BIME Zendesk, Teads, Scimob, Sensorion, Pradeo, Matooma, Codingame, Swile, et bien d'autres.
Depuis 1987, le BIC a oeuvré à la création de plus de 750 entreprises innovantes. Les sociétés toujours en activité aujourd'hui représentent plus de 5 400 emplois, un chiffre d'affaires dépassant les 770 millions d'euros dont 315 millions à l'export. Un succès prouvé également par le taux de pérennité des entreprises : 91% franchissent le cap critique des 3 ans (taux national : 72%). Le taux de succès à 5 ans est également remarquable (83% vs. 60% en national).